Blog

Le traitement définitif contre l’humidité

REMONTÉES CAPILLAIRES : TRAITEMENT SELON LE TYPE DE MUR

QU’ENTEND-T-ON PAR REMONTÉES CAPILLAIRES ?

Tout commence par un terrain souvent mal drainé et d’une absence d’étanchéité au niveau des fondations du bâtiment. L’humidité partant de ces faiblesses, se propage par les capillarités dans les matériaux de construction et pour finir remonte par les murs des maisons. Ce phénomène influence négativement la santé des personnes vivants dans le bâtiment atteint et la qualité de la construction.

COMMENT DETECTER LA PRESENCE DE REMONTEES CAPILLAIRES ?

Il suffit d’observer attentivement ces quelques indices ; Bas de murs humides, désagrégation ou boursouflement des matériaux, formation de moisissures, ou des sels hygroscopiques de couleur blanchâtre. Si vous remarquez ces caractéristiques au bas de murs puis leur amincissement en hauteur, vous êtes probablement en présence de remontées capillaires.

L’ampleur du problème peut dépendre de l’épaisseur des murs et de la porosité des matériaux de construction. Pour preuve, un terrain mal drainé et des matériaux poreux peuvent constituer des canaux de propagation de l’humidité dans les murs. De même, la situation peut être causée par la dégradation ou l’absence d’une membrane d’étanchéité à la base des murs. La nature du terrain et le climat peuvent aussi influencer la naissance ou l’étendue du problème.

COMMENT REMEDIER AUX REMONTEES CAPILLAIRES ?

Il faut faire un diagnostic humidité par un professionnel qualifié. Selon les résultats de son travail, on pourra remédier au problème de remontées capillaires. On peut commencer en réglant la question de mauvais drainage du terrain. Il sera ainsi question de disposer des drains et des tranchées jointes dans le but drainer loin des murs de la maison l’eau présente dans le sol. On peut associer l’intervention sur le blocage de l’humidité ascensionnelle et disposer un cuvelage intérieur ou protéger les maçonneries à l’extérieur. Il est possible d’agir sur l’évaporation en disposant dans le mur, des siphons atmosphériques d’aération. Pour empêcher l’humidité, on pourrait poser une membrane d’étanchéité.

QUEL EST L’IMPACT DE L’INJECTION DE PRODUITS HYDROPHOBES ?

La mission des produits hydrophobes est d’empêcher le déplacement de l’humidité par capillarités vers le haut. Dès qu’on les injecte dans les murs humides, elles forment en 48 heures une barrière dans toute l’épaisseur du mur. La barrière exerce un rôle répulsif vis-à-vis de l’eau qui se retrouve par conséquent bloquée dans sa circulation. L’injection dans le mur d’un hydrofuge de masse s’est révélée être la solution la plus efficace.

Les étapes à suivre pour l’application de cette injection sont :

  • Procéder au dégagement de tout obstacle ;
  • Procéder au dégagement des enduits endommagés ;
  • Faire des trous tous les 10 à 15 cm dans le mur de façon horizontale (de préférence dans les joints de mortier) ;
  • Injecter uniformément la résine hydrophobe à basse pression.

Il ne reste plus qu’à attendre l’assèchement progressive des murs, engendrée par l’évaporation de l’humidité. Ceci qui peut durer plusieurs mois.

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL TYPE DE MUR ?

En dehors du procédé décrit par étape dans le paragraphe précédent, une finesse dans le traitement de l’humidité peut être requise en fonction du type de mur atteint de remontées capillaires. Si vous ne savez pas quel type de mur se trouve chez vous, vous pouvez prendre contact avec nous pour vous mettre en relation avec le professionnel adapté.

Voici quelques types murs et leurs procédés de traitement.

  • Les murs intérieurs avec une cave ou un vide sanitaire ventilé : choisir le plus bas niveau pour percer ; forcer à diverses hauteurs en tenant compte de la zone à assainir ; choisir le niveau des trous en fonction du niveau du terrain extérieur.
  • Les murs en pierres naturelles (très durs de nature) : percer le plus près du sol, dans les joints.
  • Les murs très épais (plus de 60 cm) : faire des forages symétriques en une injection en deux étapes
  • Les murs en briques: respecter une distance de 15 cm au plus entre les trous, percer dans le premier joint horizontal à partir du sol
  • Les murs partiellement enterrés: Faire des forages à distances égales en ligne droite en s’assurant de séparer chaque trou de de 10 à 15 cm. saturer de produit hydrophobe la partie en contact avec la terre pour former une barrière contre les remontées capillaires 10 cm au-dessus du sol.

L’intervention d’un professionnel du traitement contre les remontées capillaires vise à identifier le type de mur et le procédé le plus approprié pour l’assainissement du mur.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer